preloader

Histoire

Les dates clés Sénalia

Au sortir de la seconde guerre mondiale, la production agricole de 1945 ne représente plus que deux tiers de celle de 1938 et la France importe des produits alimentaires pour combler ce déficit. Les plans Monnet et Marshall qui ont suivis ont permis de rebâtir une agriculture plus moderne et plus productiviste s’appuyant sur la mécanisation, l’utilisation des engrais et des amendements et la sélection des plantes.
L’objectif d’autosuffisance alimentaire sera atteint en 1960. A ce moment-là, la France devient foncièrement exportatrice et va capitaliser sur cet atout économique majeur et en faire un levier de croissance.
2018 - Partenariat SCAEL – Lecureur et prise de participation au sein de Magestiv.
Sénalia signe un partenariat avec le groupe SCAEL à travers sa filiale Lecureur SA dans le but de structurer et consolider la filière export rouennaise. Les silos de Bonnières sur Seine, en amont, et du Val de la Haye, sur la rive droite en aval de la Seine sont opérés par SENALIA. La même année, SENALIA rachète la participation de l’union de coopérative Invivo dans la société Magestiv, un commissionnaire de transport spécialisé dans le transport ferroviaire, avec plus de 450 wagons en propriété. L’ambition : doter la filière céréalière française d’outils de transport massifiés et réguliers. Le modèle économique, à marge zéro, repose sur une redistribution totale de la valeur créée.
2011 - Développement de l’activité Cacao avec une nouvelle prestation pour CARGILL
Fort de son expérience avec le groupe Barry Callebaut à Grand Couronne, Sénalia se voit confier par le groupe CARGILL une partie importante de l’approvisionnement en fèves de cacao de son usine de Grand Quevilly. Cette nouvelle activité Cacao sera opérée depuis le Hangar H126 sur la presqu’ile Elie.
2007 - Construction d’un silo à Lillebonne, partenariat avec Tereos BENP
_ANG1421
Le groupe Tereos confie à Sénalia l’approvisionnement de l’usine BENP située à Lillebonne. Sénalia construit un nouveau silo destiné à réceptionner du blé mais également certains produits de l’usine dont des drêches et du gluten.
2002 - Fusion d’UCACEL et UCASPOR pour créer SENALIA SICA
La SPR et l’UCACEL fusionnent dans une structure unique appelée Sénalia détenue par 59 sociétaires majoritairement des coopératives agricoles.
1995 - Construction d’un stockage de sucre à ROUEN (Site ROBUST)
IMG_0171
L’UCACEL et Saint-Louis Sucre s’unissent pour construire un grand terminal destiné à l’exportation du sucre, ROBUST sur la presqu’ile Elie.
1992 - Construction de silos Rouen et Grand Couronne et création du silo 5 et d’une activité avec SAIPOL
Vue_Ellie_013
A partir de 1992, l’UCACEL commence à diversifier son activité afin de limiter sa dépendance au seul marché des céréales et à ses aléas. Ainsi l’UCACEL construit en 1992 à Grand Couronne un magasin destiné à l’intervention qui sera par la suite réaffecté à une activité de manutention des fèves de cacao pour le compte du groupe Barry Callebaut (1998) et en 1993, un silo pour assurer la manutention du colza pour l’usine de trituration Saipol.
1982 - Rachat d’un silo à Grand Couronne silo MRM
l’UCACEL a pris le contrôle des Magasins de Rouen Maritime (MRM) qui exploitaient un terminal céréalier à Grand-Couronne. L’année suivante, elle construisait un silo supplémentaire derrière ce terminal complété par de nouvelles capacités de stockage en 1984 et en 1986 (70.000 tonnes).
1961 - Construction des premiers silos à Céréales à ROUEN
Vue_Ellie_005
En parallèle la SPR (SICA des Silos Portuaires de Rouen) a été créée en 1958, regroupant les chambres consulaires et 9 coopératives de la région normande. En 1961, les deux structures construisent sur la presqu’ile Elie, les deux premiers silos d’une longue série, puisque le site a par la suite été agrandi en 1967, en 1976, en 1985 et en 1990 portant le stockage au 250 000 t actuelles.
1957 - Création d’UCACEL
En 1957, la France est encore importatrice nette de blé. Pourtant, l’Eure-et-Loir avait une production excédentaire de blé. Les représentants de 20 coopératives locales décident de se structurer pour exporter. Ils créent l’UCACEL (Union des Coopératives Agricoles de Céréales d’Eure-et-Loir) et édifient un silo à Rouen en raison de sa position stratégique, sur la Seine, avec un accès maritime et entouré d’un hinterland agricole riche.